ICEA la Généreuse

En 2001, notre association avait des partenaires qui apparaissaient sérieux et sur lesquels elle pensait pouvoir compter afin de pouvoir venir en aide à des familles dans le besoin dans la campagne sénégalaise en leur fournissant une lampe solaire avec sa plaque de chargement.

Deux membres de l’association sont allés en Allemagne, près de Munich, pour chercher le matériel. Ils sont revenus avec des pièces détachées pour assembler 100 lampes pour 100 familles, le tout avait une valeur de plus de 10.000€.

Le premier aidant était un retraité qui, au bout de quelques semaines de travail, est tombé gravement malade. La seconde personne était tellement maladroite qu’elle faisait plus de mal que de bien, de sorte que nous l’avons priée d’arrêter pour préserver le matériel. Ensuite, les déboires se sont accumulés jusqu’au jour d’aujourd’hui où l’association se doit de constater qu’il n’y a presque plus que des gens malhonnêtes, bêtes et méchants sur terre, notamment en France.

Heureusement que nous avons encore déniché quelques perles. En mettant l’offre de dons sur le site Donnons.org, nous nous sommes donnés un mois pour trouver des experts intéressés pour redonner vie à ce projet sous une autre forme. En deux jours, l’annonce a pu être retirée, tellement l’intérêt était grand. Et un Internaute s’est proposé de tout centraliser, puis de redistribuer en fonction des demandes. C’était l’idéal pour nous.

ICEA, la Merveilleuse a donc donné:
— 100 plaques solaires achetées 6000€
— 100 modules en pièces détachées pour monter les lampes
— 100 ampoules
Les outils de montage et les informations, qui se montaient au reste de la somme. Les batteries utilisées sont en partie périmées.

Nous sommes très heureuses que des bidouilleurs et bricoleurs, avec du coeur en plus, se sont trouvés pour utiliser le matériel de manière pédagogique, ainsi il fera de nombreuses petites émules et beaucoup de personnes pourront profiter d’un projet  pour reprendre à son compte ce projet et en faire ce qu’il souhaite.

En 2018, nous avions voulu rendre le tout à la société à but non lucratif qui nous l’avait vendu, vu qu’elle travaillait sur un projet avec des élèves qui montaient les lampes, mais tout d’abord, nous n’avions pas les moyens de payer le transport, ensuite nous avons découvert qu’entre-temps, la société avait disparu d’Internet et avait été liquidée. Ce qui a entraîné la fermeture de l’association partenaire au Burkina Faso.

Merci à toutes ces petites mains intéressées qui ont évité de gaspiller tous ces produits dans un monde où le gaspillage nous a conduit au bord de l’abîme.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.