Cuisiner ensemble, c’est mieux

03-La cuisine au Sahel, c’est une affaire de communauté, un peu finalement comme les cuisiniers des restaurants ne peuvent en général pas travailler seuls s’ils ont de nombreux plats différents à préparer. Elles sont assises parterre et forment une foule joyeuse qui s’amuse de la toubab qui les regarde faire. Je décide d’y apporter ma contribution et me joins à Marème pour nettoyer les haricots et les couper en petits morceaux. D’autres s’affairent avec d’énormes bassines en aluminium ou en plastique, celui qui se retrouve dans le Vortex du Pacifique, remplies de pommes de 67-Cuisiner ensemble, c'est mieuxterre, d’oignons, d’ail, de poivrons, de carottes, d’aubergines, de courge et d’épices. Pendant tout ce joyeux méli-mélo, des jeunes sont à l’intérieur de l’habitation et tartinent des demi baguettes, car tout le monde n’a pas encore eu son petit déjeuner. La baguette sénégalaise est bien plus légère que la baguette française qui, aux dernières informations, doit peser 240 g. Elle est également beaucoup plus aérée et bien moins consistante. Elle l’était déjà un peu en 1997, mais maintenant les Chinois se sont attaqués au marché de la baguette, et là où le Chinois Orange (de la Spirale Dynamique) attaque, il ne laisse rien derrière lui! La baguette sénégalaise coûte 160 cfa chez le boulanger et 175 cfa chez le boutiquier du coin qui est presque toujours ouvert. Il y a quelques temps, il y eut une dispute nationale au sujet de la baguette qui a détrôné la bouillie de mil dans bien des familles avec l’arrivée du 67-Cuisiner ensemble, c'est mieuxblanc capitaliste en terre solidaire. L’État sénégalais ayant interdit l’augmentation du prix de la baguette, les boulangers sénégalais ne s’y retrouvaient plus, avec la concurrence chinoise qui vendait au même prix tout en ayant des conditions de production bien plus favorables, et décidèrent alors de réduire le poids tout en maintenant le prix, ce qui fait qu’on a parfois l’impression de manger de l’air avec un peu de croute autour qui a aussi l’effet de faire beaucoup plus de miettes que la chinoise, alors le Sénégalais non averti achète la chinoise et entraîne son propre peuple, le boulanger sénégalais dans la ruine, sans même s’en rendre compte. Et c’est ainsi que tout étant lié, on trouve toute une série de personnes qui demandent de les emmener en France alors qu’elles ne savent même pas parler français!

67-Cuisiner ensemble, c'est mieuxPendant que je m’occupais des haricots, un groupe de jeunes s’était constitué dans mon dos et semblait préparer un chant. Mais regardant au sol, je vois une tête de veau et me dis que c’était sans doute un rituel religieux. Un deuxième regard en coin m’indiqua qu’ils étaient en train de mettre la tête en pièces à l’aide de la hache qu’un jeune homme avait tirée de son sac le matin. La bête avait été tuée ailleurs, et ses morceaux furent répartis dans diverses bassines à même le sol. Ce fut la première fois que je voyais l’intérieur d’un bœuf en morceaux. Des bouts de papier Jumbo espagnol venu concurrencer le Maggi allemand en terre africaine, cela rappelle étrangement les 67-Cuisiner ensemble, c'est mieuxAllemands et Français venus se faire la guerre sur le territoire de nos ancêtres, trainent par terre, c’est le signe qu’on en est passé à la cuisson et aux assaisonnements.

Les jeunes hommes de service portent tous des t-shirts gris avec inscription en vert dans le dos: “Je suis jeune, je suis tidjiane et j’en suis fière – Gamou 2011”. Je me moque gentiment d’eux en leur disant qu’ils portent des t-shirts de femme! Mais peu importe, qu’en avaient-ils à faire, c’était jour de Gamou, et ils étaient bien là où ils étaient.

Ce contenu a été publié dans Histoires à partager. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.