Message “officiel du gouvernement”

Dans ma vie, il arrive des choses qui ne peuvent être des hasards. J’étais assise à l’arrière d’une voiture en direction d’une autre ville à quelques dizaines de kilomètres. Comme je n’avais plus envie de regarder le paysage, mes yeux tombèrent sur un document relié par une spirale dans le dossier du siège du passager avant, je le tirai et l’ouvris à la page sur laquelle j’étais tombée:

“Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité

Stratégie nationale de renforcement des capacités des acteurs de la décentralisation au Burkina Faso

2.1.2 La dimension ressources humaines

En ce qui concerne les ressources humaines, la principale faiblesse porte sur l’inadéquation des profils aux postes de travail. Au plan quantitatif, le personnel est insuffisant et vieillissant dans le pôle du développement rural, de la sécurité alimentaire et de l’administration des collectivités territoriales.

La politique nationale de renforcement des capacités traitant de la qualité du personnel a montré que la créativité n’est pas la caractéristique première des agents de l’État, préoccupés surtout par les tâches de gestion et d’exécution. En fait, l’observation au plan national montre que les prises d’initiatives ne sont pas particulièrement encouragées. Cette situation expliquerait la réserve qu’ont certains cadres à prendre des initiatives dont ils assument seuls les conséquences en cas d’échec, et dont ils ne tirent pas de récompense, en cas de succès.” (Page 17)

Dans mon travail pour l’Afrique, j’ai toujours dit que j’apportais le meilleur de l’Europe et de moi pour l’Afrique et peu comprendront que ce n’est pas l’argent, car ma caractéristique première est précisément la créativité. Mais il faut savoir s’en servir, lui laisser la liberté de choisir, ne pas l’enfermer dans des dogmes, des tabous, des règles trop strictes. C’est là que l’Afrique a encore à apprendre.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.